The EGG's Garden gate

10 novembre 2013

Grandir.

Qu'est-ce qu'il lui aurait fallu ? Moi qu'il l'aimait, j'aurais dû lui offrir des perles de pluie de pays ou il ne pleut pas ?  Je l'aimais, et elle, pourquoi ne le voyait elle pas ? je ne suis qu'une ombre maudite dans sa vie faite de malheurs, à répétitions, et elle continue à sourire de son sourire de déesse, elle qui à brûler tout mon amour, toute ma vie, pour me dire que je dois grandir. Que je dois grandir. 17 ans de ma vie sont enterrés sous terre, la ou le souffle de ma mémoire ne peut plus les atteindre, et tu me dis de grandir alors que mon corps entier se courbe pour rammasser les débris de mon être. Mon âme, je te l'ai offert sur un plateau d'argent,  tu l'as recraché parce que je n'avais pas tout donné d'elle. Est-ce que je t'ai aimais, est que je t'aime ? quel importance, tu m'offre ta haine, je danse avec comme une gitane saoûl. Saoûl, saoûl, il n'y a que comme ça que tu me vois. Une âme trouble incapable de la moindre honnêteté. Alors, va, maudite amie, va toi qui fut mon seul amour vrai, qui à partager mon lit, à qui j'ai donné tout ce qu'une ruine peut offrir, va et perd ma mémoire,  j'ai déjà perdu la mienne.

Posté par ElioGrandegueule à 21:57 - Commentaires [0] - Permalien [#]


21 septembre 2013

Ben ta gueule.

Mais dis moi de fermer ma gueule ! dis le moi, dis le moi encore ! t'es vraiment trop conne, arrête de faire comme si t'étais la seule souffrir à cause de moi ! J'suis un connard ou pas ? dis le que je suis un connard ! Dis le ! Et puis laisse moi pleurer tranquille puisque de toute façon tu t'en fous, puisque je t'ai déjà fait pleurer. Nan j't'en veux pas, mais laisse moi t'engueuler quand même ! T'as pas le monopole de la colère, enfoirée ! Maintenant regarde moi dans les yeux, tes putains d'yeux qui sont si cool à regarder : je m'en veux à moi, ok ? De toute façon je t'aime plsu, t'as quoi à perdre ? Tu veux tout savoir ? Ben je suis amoureux de la rosée, ben ouais, ça arrive parfois. Mais toi , je t'ai dit n'importe quoi, je t'ai jamais menti, sauf une fois, mais c'était un mensonge par ommmission, ok ? Je t'ai jamais menti, et toi t'as fait que ça ! Si je te demandais si tu étais heureuse, tu disais "oui", mais tu pensais "ben non, t'es qu'un connard". Tu l'pensais pas ? J'm'en fous, je t'ai fait du mal, et tout ça par pur aveuglement ! T'as pas osé ? Mais j'm'en fous, ce que je voulais, c'était ton putain de bonheur, parce qu'on à pas le droit d'être aussi malheureuse que toi ! Tu m'fais chier à me dire que t'as pas osé, mais maintenant j'oserai plus jamais te regarder en face, pigé ? Parce que je suis trop con pour me pardonner à moi même mes fautes, pigé ? Je vais pas venir chialer dans tes bras  ce serait pathétique, mais, bordel de dieu, j'en meurs d'envie !

DSCN3049

Posté par ElioGrandegueule à 20:42 - Commentaires [0] - Permalien [#]